Menu Archives

 

Le cercle Gaston-Crémieux 1967 - 2015.

 Le Site-Mémoire du cercle Gaston-Crémieux

Dans le contexte politique, social et culturel actuel en France, en Europe et dans le monde, il nous semble aujourd'hui opportun de rappeler les idéaux exprimés par le Cercle depuis son origine : ceux d'une existence juive diasporique sans inféodation à la synagogue ou au sionisme, s’inscrivant dans les valeurs humanistes et de justice sociale portées par la gauche

C'est dans cet esprit que nous avons mis en tête de la page d'accueil de ce site, entourant celui de Gaston Crémieux , les portraits de quelques grandes figures : Maïmonide, Moses Mendelssohn , Hannah Arendt, Lucie Dreyfus, Rosa Luxembourg, Simon Doubnov, Pierre Mendès-France .

Une grande partie des documents retraçant l'histoire du Cercle a été déposée aux Archives Nationales

Il a semblé nécessaire aux présidents et secrétaires généraux successifs du Cercle d'ouvrir plus largement l'accès à la mémoire du Cercle et de ses apports : c'est l'objet de ce site :

Raphael Visocekas, Richard Marienstras(in memoriam), Philippe Lazar, Georges Wajs, Elise Marienstras et Jacques Burko (in memoriam)

 

Le cercle Gaston-Crémieux

Le cercle Gaston-Crémieux a été fondé en 1967, à l'initiative de Richard Marienstras, par un groupe d' intellectuels juifs auxquels il paraissait indispensable " d'affirmer que toute différence revendiquée n'est pas nécessairement un racisme ; que les problèmes de l'identité individuelle, nationale et culturelle sont complexes et ne peuvent être tranchés dogmatiquement; que c'est méconnaître la nature des faits que de contraindre les Juifs qui tiennent à s’affirmer comme tels à choisir entre la synagogue et le sionisme ; que les diasporas constituent pour les Juifs un mode d'existence original, qu'un long passé a rendu naturel, fructueux et vénérable, et où s'est déposé le meilleur de leur tradition universaliste. Et que les diasporas tout comme d'autres minorités, doivent être encouragées - selon les termes d'une récente déclaration de l'UNESCO à préserver leurs valeurs culturelles ou le cas échéant, à les redécouvrir, afin d'être mieux en mesure de contribuer à enrichir la culture totale de l'humanité ". (Manifeste de 1967) .

Selon les objectifs qu'il s'était fixés dès sa fondation, le cercle Gaston-Crémieux a ainsi contribué pendant plusieurs décennies à la réflexion et aux débats sur le fait juif en France et dans le monde. Quelques-uns de ses acteurs portent témoignage des raisons qui les ont conduits à y adhérer. Le bandeau de navigation du haut de la page permet de prendre connaissance de ses activités et de ses productions.

inc_bas
dernière mise à jour : 17 mai 2020

ACCUEIL | PLAN DU SITE|